Jésus le vrai Cep

Regardons ce que Jésus nous enseigne dans l’évangile de Jean au chapitre 15, du verset 1 à 13:

Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.

Jésus est le cep de la vigne de l’Eternel et Dieu est le propriétaire de cette vigne.

Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui–même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.

Jésus est le cep et nous sommes les sarments, il y a deux sortes de sarments ceux qui portent du fruit, c’est-à-dire ceux attachés à Dieu, le peuple de Dieu et ceux qui n’en portent pas, c’est-à-dire le monde, car ils ne se sont pas attachés à Dieu.

Jésus nous invite à demeurer en lui, ne nous privons pas de son appel, de sa grâce envers nous, Jésus veut vraiment un lien très fort d’amour entre lui et nous, ceci est possible grâce à son sacrifice à la croix, car Dieu a réalisé une alliance entre lui et nous, une alliance fondée sur le sacrifice de Jésus, ce sacrifice nous offre le pardon de nos péchés et ainsi la réconciliation entre Dieu et nous.

Mais si nous refusons de suivre le Christ, nous n’aurons pas le pardon de nos péchés et c’est la mort qui nous attend, il n’y a que Jésus-Christ qui a le pouvoir de sauver.

Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent.

Mais au contraire si nous suivons le Christ, nous aurons accès aux bénédictions de Dieu, à la puissance de l’évangile.

Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.

Nous devons porter du fruit, pour que le monde puisse voir au travers de nous les œuvres de Dieu.

Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.

Jésus est amour, il nous aime, il a donné sa vie pour que nous vivions.

Comme le Père m’a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour.

Jésus nous donne sa joie, la joie parfaite de Dieu, la joie que procure l’amour, le salut.

Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.

Jésus veut que nous communiquions à notre prochain son amour :

C’est ici mon commandement : Aimez–vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.

Réalisons l’amour de Jésus pour nous, Il nous aime à un tel point qu’il a donné sa vie à la croix pour nous :

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

Une pensée sur “Jésus le vrai Cep

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.